La grossesse nerveuse chez la chienne

La grosses nerveuse chez la chienne

 

La grosses nerveuse chez la chienne: symptômes

Cette maladie touche uniquement les chiennes non stérilisées.Elle se manifeste généralement deux mois après les chaleurs de votre animal. La chienne va reproduire les mêmes symptômes que si elle allait mettre bas. L’animal atteint par la grossesse nerveuse, également nommée pseudo-gestation ou lactation nerveuse, va présenter différents symptômes qui peuvent être plus ou moins nets :

  • Modifications du comportement : l’animal prend certains objets pour les materner, agitation, troubles de l’appétit ;
  • Modifications physiologiques : les mamelles peuvent gonfler et même produire du lait en grande quantité dans certains cas. Des léchages intempestifs de la vulve et des mamelles peuvent être présents.

La grossesse nerveuse doit être prise au sérieux car l’accumulation de lait dans les mamelles et les troubles du comportement peuvent mettre en danger la santé de votre chienne : anorexie, irritations dues aux léchages ou même infection des mamelles.

La grosses nerveuse chez la chienne: traitement

Avant tout traitement, il faut s’assurer formellement qu’il n’y a pas de gestation réelle en cours. Ce traitement repose sur plusieurs principes :

  • Traitement hygiénique : il convient de confisquer tous les objets et de mettre à la diète la chienne pour créer un choc physiologique.
  • Traitement médical : un traitement hormonal par voie orale, prescrit par votre vétérinaire, et, éventuellement, un traitement local permettent de tarir rapidement la lactation de votre chienne.

En cas de récidives fréquentes, il peut être nécessaire d’envisager la stérilisation de votre chienne afin de supprimer les stimulations hormonales qui provoquent ces grossesses nerveuses récurrentes.En effet,Souvent, les chiennes sujettes aux grossesses nerveuses présentent ces symptômes à chaque chaleur. Il faudra donc y remédier soit en la faisant saillir, soit, si elle n’est pas destinée à la reproduction, en la faisant stériliser ou en lui faisant des injections pour repousser les chaleurs (attendre la fin des symptômes de la lactation). Cependant, nous ne pouvons que vous mettre en garde par rapport à l’utilisation de contraceptifs chimiques (risque de développer une infection de l’utérus).

grossesse nerveuse

Dans tout les cas, il convient de contacter le vétérinaire avant d’envisager tout traitement, afin de trouver celui qui sera le plus adapté au cas de la chienne, et surtout s’assurer qu’il n’y a vraiment pas de gestation ou qu’il n’y a pas association avec d’autres pathologies de l’appareil reproducteur.

www.veterinaires.brussels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*