La stérilisation de mon animal

La stérilisation de votre animal de compagnie

 

De nombreuses personnes ont aujourd’hui encore du mal à prendre la décision de faire stériliser leur chienne. Pourtant, si vous ne la destinez pas à la reproduction, c’est la meilleure solution pour éviter à votre animal de nombreux problèmes de santé.
 Les chaleurs apparaissent environ deux fois par an, et durent en général 3 semaines. Hormis ces deux périodes de l’année, sachez que votre chienne n’a nulle envie de se reproduire et, contrairement aux idées reçues, elle n’a pas besoin d’avoir été au moins une fois en relation avec un mâle pour être équilibrée.

La contraception médicale,une bonne solution par rapport à la stérilisation ?

La contraception par injections ou par comprimés présente plusieurs inconvénients. C’est une solution provisoire utilisant des produits qui ne sont pas sans effets secondaires. Elle est déconseillée pour toute chienne qui est destinée à une saillie ultérieure. Elle augmente le risque de métrite (infection de l’utérus) . L’utilisation à long terme de ces protocoles augmente le risque de tumeurs mammaires.

La stérilisation chirurgicale

Cette intervention consiste à enlever les ovaires avec ou sans l’utérus. Il est maintenant démontré qu’une stérilisation d’une chienne jeune (avant sa puberté, c’est-à-dire à partir de 6 mois pour les animaux de petite taille, et à partir de 10 mois pour ceux de grande taille) diminue de manière notable le risque d’ apparition de tumeurs mammaires lorsqu’elle sera plus âgée.


Quelles sont les maladies prévenues par la stérilisation ?

Une forte augmentation de la sécrétion d’hormones peut entraîner des problèmes de santé :
           – apparition de kystes au niveau des ovaires. Même si ces kystes ne sont pas cancéreux, ils provoquent une augmentation des sécrétions d’hormones. Les chaleurs durent alors plus longtemps et reviennent plus régulièrement, ce qui peut provoquer des infections utérines.
           – les tumeurs mammaires : ce sont les plus fréquentes chez la chienne. Dans un cas sur deux, elles sont cancéreuses. L’influence des hormones est prépondérante chez l’animal. Il faut savoir qu’en stérilisant chirurgicalement votre animal avant la puberté (c’est-à-dire avant ses premières chaleurs), l’apparition d’une tumeur est évitée à 99,5 % et à 92 %, en pratiquant la stérilisation avant ses deuxièmes chaleurs.
            – le pyomètre : c’est une affection grave caractérisée par l’accumulation de pus dans l’utérus et liée à un déséquilibre hormonal. Cette maladie est très difficile à traiter et le meilleur moyen reste l’ablation de l’utérus et des ovaires. Si le pyomètre est diagnostiqué tardivement, la chienne risque une péritonite extrêmement grave mais également une infection rénale.
             – la grossesse nerveuse : sachez avant tout que ce phénomène ne traduit pas un besoin pour la chienne d’avoir des petits, mais simplement un surplus d’hormones. La grossesse nerveuse se caractérise par un changement du comportement de votre animal, environ deux mois après ses chaleurs. La chienne agit comme si elle avait des petits. Ainsi, elle peut avoir un comportement agressif, des montées de lait et des troubles alimentaires. Des traitements sont possibles mais il se peut que d’autres grossesses nerveuses apparaissent, parfois même après chaque période de chaleurs. L’apparition systématique d’une grossesse nerveuse après chaque période  de chaleurs présente un facteur de risque important de voir se développer un diabète chez le chienne.

Quelles sont les conséquences d’une stérilisation ?

Contrairement aux idées reçues, la stérilisation n’entraîne pas de retard sur la croissance de la chienne, au contraire, elle aurait tendance à la prolonger même après la puberté car l’ossification des cartilages de croissance est retardée par l’absence d’hormones sexuelles.La stérilisation diminue les besoins énergétiques de la chienne de l’ordre de 10 à 15%. Il convient donc d’adapter son alimentation afin de prévenir une prise de poids. Il existe également des aliments spécifiques destinés aux chiennes stérilisées qui tiennent compte des modifications physiologiques liées à la stérilisation.

Une chienne stérilisée qui prend ce genre d’aliment voit son risque de prendre du poids identique à celui d’une chienne non stérilisée.

STÉRILISER SON CHAT OU SA CHATTE ?

La stérilisation chez le chat et la chatte a de nombreux avantages :
  • Eviter les chaleurs chez la chatte et les gestations non désirées.
  • Eviter le marquage urinaire chez le chat.
  • Limiter les bagarres et les fugues.
  • Empêcher la transmission de maladies sexuellement transmissibles (F.I.V.)
Chez le chat : la stérilisation ou castration consiste à retirer chirurgicalement les testicules. Cette intervention est généralement pratiquée vers de l’âge de 6 mois. Plus l’on tarde à stériliser son chat, plus le risque que le marquage urinaire (souvent présent chez les chats mâles adultes) persiste après la castration.Chez la chatte : la stérilisation ou ovariectomie consiste à retirer chirurgicalement les ovaires. Il est possible de pratiquer cette intervention vers 6 mois, avant sa puberté. Cette stérilisation précoce a l’avantage de diminuer les risques d’apparition de tumeurs mammaires lorsque votre chatte vieillira. Passé cette période, il est préférable de stériliser votre chatte lorsqu’elle n’est pas en chaleur.

Dans tous les cas, la stérilisation peut modifier les besoins énergétiques de votre animal . Il pourra être nécessaire d’adapter son alimentation pour éviter la prise de poids. Votre vétérinaire à cette occasion ne manquera pas de vous informer et de vous conseiller des aliments de prévention adaptés à votre chat.

 

www.veterinaires.brussels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*